La douceur n’est pas un signe de faiblesse!

« Une réponse douce calme la fureur, mais la parole dure excite la colère » Proverbes 15:1

La douceur, comme certains veulent bien le croire n’est pas un attribut associé au sexe d’une personne. Être une femme n’est pas synonyme de douceur, comme être un homme n’est pas synonyme de force. Je prends le parti de soutenir ce postulat puisque je me considère comme une femme forte mais pas nécessairement comme une femme douce. Néanmoins, j’aspire à cultiver la douceur dans mes relations avec les autres, et tout particulièrement dans mes relations avec mon conjoint. Loin d’être une marque de faiblesse et de fragilité, la douceur peut être un éloquent témoignage de sang-froid et de maturité émotionnelle.

Dans beaucoup de cas, les femmes utilisent la douceur pour amadouer ou manipuler leurs maris. Elles en font une arme prévisible quoiqu’efficace pour obtenir ce qu’elles veulent de leurs conjoints. Pourtant, lors des discussions ou disputes, il est plus facile de nous laisser aller à hausser le ton, à soulever les offenses passées, à narguer ou mépriser l’autre. Parfois, même en dehors d’une dispute nous préférons émettre des commentaires négatifs, incisifs et amères, souvent liés à notre humeur du moment, des expériences passées, des conflits irrésolus ou des rancœurs. Si parfois de manière impulsive nous prononçons des paroles dures qui font mal, d’autres fois nos « pointes » sont bel et bien calculées.

Je me suis retrouvée en effet, à regretter certaines des paroles que j’avais prononcées, mais il était trop tard pour empêcher le malaise créé,  pour effacer les blessures et les souvenirs malheureux. En réalité, souvent j’avais le choix par une parole empreinte de douceur de changer le cours de la discussion, de mettre un terme à la dispute, de réconforter ou tout simplement une énième fois de faire preuve d’amour.

Sans sous-estimer les torts de votre conjoint ou l’ampleur des difficultés que vous vivez, je reste confiante que la prière et le Saint-Esprit peuvent vous aider à pratiquer la douceur dans vos interactions quotidiennes. Alors, mesdames et messieurs le défi à relever :

  • Respirez d’abord, refléchissez puis prenez le temps de formuler calmement vos pensées.
  • Mettez de la douceur dans votre ton et la bienveillance dans le contenu de vos propos.
  • Si jamais vous vous sentez trop en colère, reportez  à plus tard vos réponses ou commentaires.

Galates 5:22, indique que la douceur est un fruit de l’Esprit, alors faisons cette prière: 
  » Esprit Saint, je veux jouir de la plénitude de ta présence dans ma vie.  Je  ne veux surtout pas t’attrister par mon comportement. Je veux me soumettre à toi aux fins que le fruit de la douceur se manifeste ostensiblement dans mon quotidien. Aide-moi à filtrer mes pensées et les paroles que je prononce pour qu’elles s’alignent avec la volonté de Dieu. Esprit de douceur, garde la porte de mes lèvres, et que je sois pour ceux qui m’entourent et tout particulièrement mon conjoint, une source d’édification et de bénédiction. » AMEN 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s